Suis le leader

Nous avons le gouvernement le plus répugnant qu’on puisse imaginer, le plus hypocrite, le plus méchant, le plus grossier et en même temps le plus bête, disons-nous, et naturellement ce que nous pensons est juste, et nous le disons d’ailleurs à tout moment, a dit Reger, mais lorsque nous regardons en dehors de ce pays abject, hypocrite et méchant et menteur et bête, nous voyons que les autres pays sont tout aussi menteurs et hypocrites et, tout compte fait, tout aussi abjects, a dit Reger. Mais ces autres pays nous importent peu, a dit Reger, seul notre pays nous importe, et c’est pourquoi, tous les jours que Dieu fait, nous sommes tellement abattus d’être obligés depuis tout ce temps de vivre positivement impuissants, dans un pays où le gouvernement est grossier et hypocrite et menteur et, par-dessus le marché, d’une insondable bêtise. Chaque jour, quand nous y réfléchissons, nous n’éprouvons tout de même que cela, que nous sommes gouvernés par un gouvernement hypocrite et menteur et grossier, qui est, par-dessus le marché, le gouvernement le plus bête qu’on puisse imaginer, a dit Reger, et nous pensons que nous ne pouvons rien y changer, que nous soyons tout bonnement obligés de voir, impuissants, comment ce gouvernement devient de jour en jour de plus en plus menteur et hypocrite et grossier et abject, que, dans un état plus ou moins d’effarement permanent, nous soyons obligés de voir comment ce gouvernement devient toujours plus méchant et plus intolérable.

Thomas Bernhard, 1985